top of page
  • Photo du rédacteurresonancesintdesig

Un mas provençal, c'est quoi au juste ?

Dernière mise à jour : 11 févr. 2022



L'origine


Commençons par le commencement. L'origine du mot !

Le terme "mas" est un mot d'origine provençale qui tire son origine du latin "mansum", participe passé du verbe "manere" qui se traduit par "demeurer" en français. Voilà pourquoi un mas est forcément provençal; ailleurs on l'appellerait tout simplement "ferme" ou "corps de ferme".


Voilà, les bases sont posées !


A l'origine donc, les mas sont des bâtiments agricoles, situés dans le Sud de la France, notamment dans les départements du Gard, du Vaucluse ou encore de la Camargue mais pas uniquement. De par leur fonction, ces bâtiments sont principalement situés en plaine, au coeur des terres agricoles et plus rarement en montagne.

Bien souvent, ce sont les paysans aux-mêmes qui construisent ces habitations avec les matériaux présents sur leur exploitation. C'est pourquoi les mas sont conçus en pierre. En effet, les pierres ramassées sur le terrain même de la construction étaient assemblées entre elles grâce à de la terre et de la chaux.

La région, sèche et aride, est souvent en proie à de violents incendies au cours de l'été. C'est une des raisons pour lesquelles le bois est très peu présent dans sa construction.


Comment le reconnaître ?


La structure de ces corps de ferme évolue au fil de la vie de l'exploitation agricole mais le démarrage est toujours le même : une bâtisse de forme parallélépipède, généralement basse, avec un toit en tuiles à deux pentes. Orienté au Sud, pour jouir au maximum de la lumière naturelle de la région; cette même façade est percée de petites fenêtres. En revanche, côté Nord, il n'est pas rare que les ouvertures soient quasi inexistantes de façon à protéger l'habitation du Mistral. Grâce à cette architecture, la maison protège ses occupants du soleil l'été et du vent l'hiver.


Deux types de mas sont faciles à reconnaître en un coup d'oeil. Le mas du Luberon et le mas de Camargue.

Le premier est en forme de L, autrement dit, un second bâtiment a perpendiculairement été ajouté au premier au cours des années. Il n'est pas rare que ce type de mas soit construit avec un étage. L

Le mas camarguais, lui, est plus imposant. En effet, les bâtiments qui ont été construits au fil du temps lui confère une forme de U, avec une cour centrale. Il est possible qu'une tour ou un pigeonnier y ait été ajouté. Dans le mas camarguais, on distingue la partie qui sert de lieu de résidence qu'on appelle le "mas de manade", du reste du mas qui sert pour les travaux agricoles.


Mas du Luberon



Mas de Camargue


Et dedans, c'est comment ?


Si d'aspect extérieur, il est facile de constater que les mas ont tous une cour intérieure ainsi qu'une terrasse, située au coeur de la maison, ses petites ouvertures ne nous laissent pas aisément deviner son agencement intérieur... Laissez-moi vous ouvrir les portes de ces bâtisses centenaires ou vous livrer un de leur secret.


Au rez-de-chaussée, on retrouve une grande pièce de vie, souvent avec une cheminée, ainsi que la cuisine. Un escalier central mène à l'étage où se situent les chambres, généralement de taille bien plus modeste que la pièce de vie. Le couloir qui dessert les espaces du niveau supérieur longe la façade Nord de façon à laisser les chambres côté Sud.


Mas ou Bastide ?


Quelle bonne question ! Et je pense que rares sont ceux qui font réellement la différence entre un mas et une bastide, moi la première pendant longtemps... je vous livre ici quelques indications pour ne plus jamais vous y tromper.


Une bastide est un lieu de villégiature, une sorte de résidence secondaire appartenant à de riches propriétaires ou à des maîtres de grandes exploitations. Leurs propriétaires aimaient s'y retirer du printemps à l'automne.


Bien plus hautes que les mas, les bastides ont facilement deux étages. Contrairement aux mas, leurs ouvertures sont symétriques, larges et de toute hauteur. De plus, la cour intérieure des mas y est remplacée par un magnifique jardin qui entoure la propriété. Dernier indice, leur toit ne compte pas deux mais à quatre pentes.





Voilà, vous êtes désormais incollables sur le sujet !


J'espère que ce court post vous a aidé à y voir clair. Je reviens très vite pour décrypter un nouvel élément des habitations de Provence.



Yacine BRUCKLER

Architecte d'Intérieur et Décoratrice en Provence

Fondatrice de Resonances Interior Design

www.resonances-interiordesign.com


49 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 kommentar


olivier.rousseau35
10 feb. 2022

Intéressant. Merci pour ces explications. Moi qui pensais aimer les Mas... j'aime les bastides finalement ! 😉

Gilla
bottom of page